Emily Guedj
Sophrologue à Strasbourg
Sophrologue à Strasbourg

Accepter de ressentir pour réussir à s'aimer soi-même

Que veut dire ressentir ?

Ressentir c’est éprouver une sensation, une émotion et en être affecté de façon positive ou négative.

 

Par exemple, vous pouvez ressentir une boule au ventre quand vous êtes angoissé.e, ou avoir les mains moites. Vous pouvez aussi ressentir de la joie si vous êtes heureux.se ou toute autre émotion suivie d’un contexte.

 

Savez-vous que le synonyme de ressentir est le verbe « endurer »?

 

Cela veut dire que ressentir signifie endurer quelque chose.

Ce mot peut avoir une connotation négative. Comme s’il fallait supporter quelque chose qui est dur, qui est pénible.

 

Ressentir nous permet de nous ouvrir sur tout un monde : un monde sensible.

 

Ce serait mentir de dire que certaines sensations ne sont pas pénibles. Certes. Mais elles ne le sont pas toutes. En effet, certaines sont fabuleuses.

 

Nous vivons dans un monde qui va de plus en plus vite. L’épidémie du covid-19, a changé nos habitudes, nous avons oublié d’écouter nos pensées et notre corps. Et nous vivons dans la peur.

 

Pourtant, savoir écouter notre corps et nos besoins nous permet de nous libérer.

Nous y voyons plus clair, nous comprenons mieux les choses.

Comment se reconnecter à soi ?

C’est simple : prenez du temps pour vous !

 

Apprenez à vous dire « stop » de temps en temps.

Regardez le plafond en écoutant de la musique, ou regardez un film sous votre plaid avec un thé ou un chocolat chaud avec l’hiver qui arrive.

 

Suivez vos envies, vos besoins. Profitez du calme autour de vous pour enfin vous écouter.

 

Alors oui, mais comment s’écouter?

 

Il faut d’abord commencer par se dire « oui » à soi, pour ne pas se sentir contraint.

Par exemple, ne pas avoir envie d’aller dîner chez un ami et préférer rester chez soi, mais accepter quand même l’invitation.

 

Ce n’est pas chose simple. C’est un travail d’écoute sur et pour soi.

S’écouter c’est ne pas se négliger : c’est reconnaître sa valeur.

 

J’ai pendant très longtemps vécue à 100 à l’heure.

Je ne ressentais même plus le stress physique (la fameuse boule au ventre ou la gorge qui se serre), juste des pensées dans ma tête qui me disaient « je ressens du stress, mais j’ai l’impression que c’est pas vraiment ça, tout va bien alors je continue ».

 

Je commence depuis un certain temps et à mon rythme, à ressentir à nouveau.

Je me sens plus en contact avec moi-même.

Cependant je dois avouer, qu’il y a un côté angoissant.

 

Affronter ses émotions négatives et s’y confronter n’est vraiment pas simple. C’est effrayant, car on ne contrôle plus rien.

 

Un matin, je me suis réveillée en pleurant. J’étais en colère car le voisin m’avait réveillé tôt.

J’ai tout lâché parce que j’en avais marre. Et j’ai ressenti une grande satisfaction.

 

J’avais tellement controlé mes ressentis et mes émotions, que j’étais épuisée.

 

Devoir toujours montrer notre force mentale est fatiguant parce que la société dans laquelle nous vivons nous y oblige.

 

Ce matin, j’ai dit stop. En disant stop, je me suis sentie davantage connectée à ma sensibilité.

Pour la première fois, j’estimais que mon ressenti était légitime, que j’avais moi aussi le droit de l’exprimer.

 

Comme je vous l’explique. Accepter de ressentir vous ouvre un monde : le vôtre.

 

Votre monde possède vos valeurs, vos envies, votre unicité.

La sophrologie vous permet de vous aider à ressentir

Avec des exercices de respiration la plupart du temps les yeux fermés, vous êtes davantage disposé.e à vous écouter.  Rien ne vous dérange autour.

Il n’y a que vous, votre esprit et votre corps.

 

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle qui permet d’agir sur le corps et sur l’esprit pour faire émerger des ressentis.

 

Prenez donc un temps pour vous, fermez les yeux.

Inspirez profondément par le nez, puis soufflez doucement par la bouche.

 

Ecoutez ce qu’il se passe en vous.

Est-ce que cela vous détend?

Est-ce que cela vous stresse ou vous angoisse?

Que ressentez-vous?

 

Ecoutez vos pensées.

 

Prendre 5 minutes pour vous, vous fait-il du bien?

 

Sachez, que vous ne pouvez pas libérer ce que vous vous refusez de ressentir.

 

Lorsque vous prendrez du temps pour vous, posez ces questions :

Pourquoi à cet instant j’ai peur de cette émotion, de cette sensation?

Et qu’est-ce-que je ressens exactement?

 

En vous posant ces questions, vous rendez réel votre ressenti.

Ce qui aide beaucoup pour le comprendre et l’accepter, qu’il soit agréable ou non.

 

Il vous aide à prendre conscience de vos failles, de vos peurs et de vos souffrances.

 

Un ressenti même si il n’est pas toujours sympathique, est toujours bon.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.